FAQ

Quelles sont les informations nécessaires pour un virement bancaire avec Bluepaid

Bluepaid, leader français des systèmes de paiement en ligne, offre aux professionnels comme aux particuliers une mise en œuvre rapide des transactions, avec un minimum de procédure et un haut niveau de protection. Néanmoins, un échange de données fiables de la part de chaque acteur est nécessaire pour assurer cette qualité de service.

Les informations nécessaires pour un virement bancaire.

L’identification de chaque partie à une transaction bancaire via Bluepaid est un gage de fiabilité. Tout ce qui concerne l’utilisateur du compte, le payeur et la banque source devra être bien connu de chacun, même si l’usage des services Bluepaid est occasionnel. Ces informations se limitent néanmoins à quelques ensembles de données essentielles du bénéficiaire ou du donneur d’ordre (l’acheteur par exemple), à savoir, principalement, les données RIB ou d’autres relevés d’identité d’un compte auprès d’autres établissements financiers (banque postale, caisse d’épargne, etc).

Pour le bénéficiaire ou le compte débité situé en zone SEPA, les coordonnées IBAN et BIC sont exigées. À noter que le virement bancaire via Bluepaid peut aussi être automatisé en vue d’un paiement périodique (loyer, achat échelonné…). Il est nécessaire, en l’occurrence, de bien indiquer la périodicité, la date du virement périodique (mensuel, bimestriel…) et la fin des échéances.

Faire opposition à un paiement sur bluepaid.

Une fois qu’il est validé, un paiement en ligne n’est pas complètement irréversible, même s’il sera difficile par la suite de se faire rembourser. Bien entendu, une simple rétractation à cause d’une insatisfaction vis-à-vis du produit ou du service acheté ne produira pas une annulation systématique, à moins d’une négociation avec le commerçant ou l’application du fameux délai des 14 jours pour se rétracter sans raison. Autrement, les motifs de résiliation sont minces : vice de consentement ou abus d’autorisation, donc 2 types de situations de fraude : quand les coordonnées bancaires ont été utilisées par un voleur, sinon en cas de prélèvement non autorisé ou abusif.

En ce qui concerne l’opposition à un paiement via Bluepaid, l’utilisateur dispose de 13 mois après la date de la transaction frauduleuse. La démarche sera entamée par une notification à Bluepaid par e-mail. Cette demande d’annulation va être facturée au demandeur.

© Bluepaid 2001/2018 - Tous droits réservés